Premier achat : par où commencer ?

L’achat d’une première maison ou d’un appartement est une grande décision. Mais devant l’ampleur de la tâche, il peut sembler utile de recevoir l’aide d’un professionnel.

Premier achat : quelles étapes pour devenir propriétaire ?

Il ne suffit bien entendu pas de pointer du doigt une jolie maison pour en devenir propriétaire. Une foule d’étapes doit être franchie, avant de tenir la clé dans sa main. La première d’entre elles est d’être certain de la faisabilité de ce projet. Sur Internet et ce, sur chaque site de banque, il est possible de trouver des simulateurs qui permettent d’avoir des réponses rapides, même si une réponse de principe n’a rien d’officiel. Il est aussi tout à fait possible de se faire aider, pour ce premier achat, par un courtier en crédit immobilier. Le cœur de métier de ce professionnel est de trouver la meilleure offre du marché pour ses clients, en effectuant des comparatifs. Selon le profil de chacun, il sait vers quel organisme financier orienter le demandeur ; ce qui constitue un gain de temps, en plus de réaliser des économies. Le courtier ; tout comme cela aura été fait avec un simulateur en première intention, va prendre les données chiffrées du demandeur pour voir si le projet d’achat est réalisable. Ressources, charges et taux d’endettement sont dûment étudiés en ce sens. Mieux vaut être transparent et établir une relation de confiance pour que l’accompagnement permette, au final, de devenir propriétaires, si la faisabilité est avérée.

Comment acheter son premier bien immobilier dans les meilleures conditions

Le taux d’emprunt est important, ça, tout le monde le sait à priori, mais savez-vous à quel point ? Les chiffres, d’une banque à l’autre, ont l’air tellement semblables. Et pourtant. La moindre différence peut signifier pour un prêt sur 15 ou 20 ans des milliers d’euros à rembourser en plus…ou non. Un courtier, après avoir trouvé les banques qui correspondent aux attentes de ses clients, peut se charger d’aller défendre leurs intérêts auprès du banquier pour qu’il accepte le dossier et accorde le prêt. Pendant tout le processus de négociation (car, oui, quelquefois, quand un dossier est bon, il est possible d’être exigeant vis-à-vis de sa banque), le courtier se tient aux côtés de ses clients. Chaque banque va s’assurer du remboursement, au-delà des données chiffrées qui ne représentent qu’une situation à un moment donné. Personne ne peut prédire l’avenir et la banque veut avoir la certitude qu’elle sera remboursée de l’argent prêté. Pour cela, elle propose une assurance emprunteur. Il n’est pas obligatoire de prendre celle de la banque, par contre, tout le monde est contraint de trouver les mêmes garanties, ailleurs, dans un cabinet indépendant, en espérant payer des mensualités moins élevées. Un courtier, là encore, peut être utile. Le montant des cotisations est relatif à l’état de santé du demandeur, de son âge, de son métier et de ses hobbies, parfois. Trouver la meilleure assurance emprunteur, permet aussi de ne pas payer trop cher son premier achat immobilier.

Simulez votre prêt immobilier
Profitez des meilleurs taux sans engagement, résultat immédiat